Médicaments : s’abstenir ?

Publié le par Bernard Pradines

Médicaments : s’abstenir ?

Voici la liste de médicaments utilisés fréquemment en gériatrie, sélectionnés par moi-même, dont la revue PRESCRIRE (février 2014) souhaiterait qu’ils soient écartés de l’ordonnance du médecin :

Antalgiques :

  • célécoxib (Celebrex®)

  • étoricoxib (Arcoxia®)

  • parécoxib (Dynastat®)

  • floctafénine (Idarac®)

  • piroxicam (Feldène® ou autre)

  • thiocolchicoside (Coltramyl® ou autre)

  • kétoprofène en gel (Ketum® gel ou autre)

Maladie d’Alzheimer :

  • Aucun des traitements dits spécifiques n’est retenu par la revue Prescrire qui les récuse tous.

Antidépresseurs :

  • duloxétine (Cymbalta®)

  • milnacipran (Ixel® ou autre)

  • venlafaxine (Effexor® LP ou autre)

  • tianeptine (Stablon®)

Métabolisme :

  • fénofibrate (Lipanthyl® ou autre)

  • bézafibrate (Befizal®)

  • ciprofibrate (Lipanor® ou autre)

Médicament à visée cardio-vasculaire :

  •  trimétazidine (Vastarel® ou autre)

Médicament à visée digestive :

  • dompéridone (Motilium® ou autre) et dropéridol (Droleptan®)

Ostéoporose :

  • strontium ranélate (Protelos®)

Arthropathies micocritallines

  • Colchimax® (colchicine + poudre d’opium + tiémonium)

N.B. Le prescripteur peut se trouver en situation de courir des risques du fait du bénéfice attendu en tenant compte des risques encourus.

Pour envisager les 68 médicaments déconseillés, voir la source en accès libre en suivant le lien ci-dessous :

Publié dans médicaments

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Géraitre et MEDCO en EHPAD je suis confronté à l'arret des anticholinestèrasiques et de la mémantine par le médecins traitants influencés par la revue prescrire et constate souvent outre la méconnaissance des AMM , des C.I. et effets secondaires et l'apparition d'une baisse rapide des performances des résidents désorientés et l'apparition ou la réapparion de troubles du comportement (à l'arret) entrainant la prescription de neuroleptiques (n'ayant pas l'AMM) sans réévaluation ni ECG et la prescription de BZD...<br /> Pour les IRS l'effexor , le cymbalta et le seroplex peuvent rendre service dans certains cas.<br /> Les COX ;arcoxia 30 et celebrex 100 peuvent etre utiles en cures courtes<br /> l'utilisation du COCKROFT reste sous utilisé et plus utile que le MDRD.<br /> Quant aux produits SERVIER il y en des bons qui sont utilisés dans le monde entier <br /> confraternellemnt
Répondre
P
Je remercie mes deux confrères qui participent à ce débat autour des médicaments déconseillés par la revue Prescrire. Ceci pour souligner que la médecine n'est pas une science exacte bien qu’elle doive se nourrir de plus en plus de recommandations et autres &quot;evidence based medicine&quot; (médecin fondée sur la preuve).
P
Personnellement cette liste me va très bien et je dois dire qu'en gériatrie j'aurais été encore plus sévère. Comment justifier, par exemple, un TRANXENE* avec une demi-vie de 120 heures (5 jours !) et avec encore des métabolites actifs. Que penser aussi du TRIVASTAL*... un autre produit SERVIER !<br /> Je me passe très bien de ces produits qui ne me manquent pas <br /> Dr Jean-Marc PAULY<br /> 34, place des Baillis<br /> 57570 RODEMACK <br /> Tél.: 03.82.59.56.00<br /> Fax.: 03.82.59.56.01
Répondre