Etudiant en droit, aide-soignant en gériatrie du jour au lendemain

Publié le par Bernard Pradines

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Bonjour,<br /> En me relisant je me disais que la fin de ma précédente contribution n'était pas assez claire, fluide.<br /> Je voulais dire qu'il ne fallait pas tomber dans le piège suggérant que l'institution serait seule à porter la responsabilité de l'expérience décrite par Pierre.Que l'on soit, médecin , IDE , AS , etc on ne peut pas passer son temps à défendre, son diplôme, ses " prérogatives", son statut , sa compétence ou je ne sais quoi d'autre seulement quand ça arrange .... surtout dans un milieu professionnel où le droit à faire tel ou acte est avant tout et surtout codifié par des décrets de compétence ou des codes de déontologie des uns et des autres.<br /> <br /> "Heureusement, une aide-soignante et un infirmier exceptionnels exerçaient dans ce service. Un soir où je buvais un café avec lui, cet infirmier s’est un peu confié à moi. Il m’a parlé de la culture de la plainte que provoquent les conditions de travail dans cet hôpital. Chaque binôme d’aides-soignants est persuadé d’avoir le travail le plus dur et le plus ingrat. Mon collègue n’en rejette<br /> évidemment pas la faute sur les aides-soignants, à qui il reproche juste de mal se défendre, "<br /> <br /> Je trouverais l'infirmier et l'aide soignante encore plus exceptionnels si ces derniers refilaient au cadre du service, à leur supérieur hiérarchique une copie de l'article etc du décret de compétence infirmier. ce dernier n'étant pas applicable , du moins me semble t-il, pour les périodes où à priori , cela n'embête personne de travailler!
Répondre
C
Code de la santé publique - Article R4311-4<br /> Article R4311-4<br /> Lorsque les actes accomplis et les soins dispensés relevant de son rôle propre sont dispensés dans un établissement ou un service à domicile à caractère sanitaire, social ou médico-social, l'infirmier ou l'infirmière peut, sous sa responsabilité, les assurer avec la collaboration d'aides-soignants, d'auxiliaires de puériculture ou d'aides médico-psychologiques qu'il encadre et dans les limites de la qualification reconnue à ces derniers du fait de leur formation. Cette collaboration peut s'inscrire dans le cadre des protocoles de soins infirmiers mentionnés à l'article R. 4311-3.<br /> Bonjour,<br /> Et depuis quand, les périodes estivales aux quelles nous pouvons aisément ajouter les week- ends et jours fériés, les périodes de vacances scolaires etc. ou tout simplement le manque d'effectifs dramatiquement banal autorisent à ce que les soins d'hygiène deviennent hors champ de compétence infirmièr(e ) ? Il me semble que les décrets de compétence relatifs aux professions IDE , AS , AMP , AP, soient on ne peut plus clairs.<br /> Ou alors,<br /> il faut que les autorités compétentes décrètent une bonne fois pour toutes que les soins d’hygiène sont hors nomenclature infirmièr(e).... pas seulement quand ,y compris les aides soignants parce que : vacances d'août , par exemple, quand ça arrange.
Répondre