Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Où ranger ses directives anticipées ?

Publié le par Papi

Où ranger ses directives anticipées ?

En 2000 aux USA, 47% des personnes âgées de plus de 60 ans décédées avaient rédigé des directives anticipées, leur nombre a atteint 72% en 2010. Cette progression ne doit pas occulter les difficultés que rencontre leur application.

Il peut arriver que les directives soient noyées dans le dossier médical et le praticien ne les découvre que trop tard. Parfois elles sont déposées chez un notaire qui n’est pas informé de la détérioration de l’état de santé de son client. D'autres fois, elles ont été rangées dans un coffre à la banque et vont y rester jusqu’au règlement de la succession. La plupart du temps, leur auteur les conserve à son domicile sans informer sa famille de leur existence ou sans préciser à quel endroit elles ont été rangées. S’il est victime d’un accident grave et se retrouve hospitalisé, il sera difficile de les retrouver en temps voulu.

Les médecins leur trouvent toutefois une utilité indéniable : elles incitent les personnes âgées à aborder avec leur médecin traitant, la famille, les amis la grande question : jusqu’à quel point la vie vaut-elle la peine d’être vécue ? Ensuite elles peuvent rédiger leurs directives anticipées. Encore faut-il que le personnel soignant soit en mesure d’en prendre connaissance ! Sinon elles ne servent strictement à rien.

Source :

Un article de Paula Span du New-York Times : The trouble with advance directives

http://www.nytimes.com/2015/03/17/health/the-trouble-with-advance-directives.html?emc=edit_tnt_20150313&nlid=67268624&tntemail0=y

L’image a été empruntée à l’organisme suivant : The Hamilton County Mental Health and Recovery Services Board

Partager cet article
Repost0

Religieux, directives anticipées et personne de confiance ?

Publié le par Stéphanie Bimes-ArbusBernard Pradines et

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 > >>