Réalité ou intox ?

Publié le par Bernard Pradines

Je cherche à comprendre les courants d’opinion relatifs à la fin de la vie en France. J’ai lu récemment sur Internet que Jacques Attali (J. A.) prédisait le développement  de l’euthanasie dès 1981 dans un livre d’interview de Michel Salomon (M. S.). Une opinion à l’origine d’une  polémique plus ou moins biaisée par des déformations,  qui se poursuit jusqu’à présent quant aux termes exacts utilisés et à leur signification. J’ai donc acheté l’ouvrage pour en avoir le cœur net :

Voici intégralement et non tronqué, ce que j’y lis (pages 274 et 275) :

« M. S. - — Le monde à venir, « libéral » ou « socialiste », aura besoin d’une morale « biologique », de se créer une éthique du clonage ou de l’euthanasie par exemple.

J. A. -— L’euthanasie sera un des instruments essentiels de nos sociétés futures dans tous les cas de figures. Dans une logique socialiste, pour commencer, le problème se pose comme suit : la logique socialiste c’est la liberté et la liberté fondamentale, c’est le suicide ; en conséquence, le droit au suicide direct ou indirect est donc une valeur absolue dans ce type de société. Dans une société capitaliste, des machines à tuer, des prothèses qui permettront d’éliminer la vie lorsqu’elle sera trop insupportable, ou économiquement trop coûteuse, verront le jour et seront de pratique courante. Je pense donc que l’euthanasie, qu’elle soit une valeur de liberté ou une marchandise, sera une des règles de la société future. »

A ce propos, voir ou revoir la récente machine de mort évoquée sur GérontoLiberté :

Où trouver l’ouvrage évoqué ci-dessus ?

Les site officiel de Jacques Attali :

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Bernard PRADINES 18/09/2018 15:21

Une de mes correspondantes me pose la question suivante : Quelle est votre position quant à l'écrit d'ATTALI ???

Mon opinion est bien sûr de prendre en compte ce que je considère comme un avertissement et non comme une prophétie.

Surtout, cette position permet de comprendre pourquoi un grande partie de la gauche –et à un moindre degré de la droite- est favorable à la légalisation de l’euthanasie.

18/09/2018 19:30

Louis Lacaze

Je rejoins totalement le point de vue de B. Pradines : J. Attali participe régulièrement à des émissions de religion protestante.Je pense pouvoir affirmer que les chrétiens sont loin d'approuver la suppression volontaire d'une vie. Son intention dés les années 80 était d'alerter le public. Au XXI siècle la menace est toujours d'actualité

R. 14/09/2018 06:25

Ce que l'on peut reconnaître à J. ATTALI c'est une qualité de penseur (peut être même éclaireur ?) pour nous permettre d'affiner notre propre pensée. Je n'avais jamais perçu l'esprit socialiste comme un esprit si attaché à la liberté, mais bien plutôt le capitalisme. J'en viens à me demander si ma conception du socialisme ne penchait pas du côté du communisme, avec une idée du bien-etre et de l'intérêt collectif ?!
Ce qui me semble pencher du côté d'une "liberté" farouche (jusqu à devenir léthale, et de revendiquer le refus de la dégradation, puisque devenir non productive) est le capitalisme et sa logique d'objet, ou même l'être humain n'est plus, qu'un objet, à terme ayant perdu sa productivité, donc exclu du système qui n'est viable QUE s'il est capable de générer un capital.
Je ne me reconnais pas dans la conception du socialisme de J. ATTALI, qui nous livre là (et revendique) sa volonté farouche de liberté, jusqu'à celle de décider de et pour son corps. L'on me dira que ma propre conception du socialisme reste très judo chrétienne, ce qui zst exact en soi : qui suis je pour décider de ma propre mort ?!