Une seule chose à la fois

Publié le par Bernard Pradines

Par Ralf Roletschek — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=20717356

Par Ralf Roletschek — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=20717356

Chacun sait que les personnes âgées sont souvent porteuses de plusieurs maladies et prennent fréquemment de nombreux médicaments.

La tentation est donc grande de « nettoyer l’ordonnance » et de réduire ainsi le risque d’effets adverses dont les interactions : avec un autre médicament, avec une pathologie, avec un aliment.

La prescription de plus d’un nouveau médicament, par exemple de deux nouveaux médicaments, expose quant à elle à une confusion sur la responsabilité de l’un ou de l’autre dans la survenue d’un effet adverse.

Bien sûr, tout est affaire de « cas par cas » et certaines situations viennent contredire ce genre de recommandations.

Cependant, dans toute la mesure du possible, on s’efforcera d’ajouter ou de retrancher une seule mesure thérapeutique non médicamenteuse ou un seul médicament à la fois. Ainsi, on pourra y voir plus clair à la fois sur les effets indésirables mais aussi sur les effets bénéfiques de l’action effectuée.

Publié dans thérapeutiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article