Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bilan d'étape.

Publié le par Bernard Pradines

Notre blog a été créé il y a deux années  le 18 janvier 2013.

Ce sont 253 articles qui ont été publiés depuis cette date (dont 138 la première année).

Par ailleurs, 11 099 visiteurs ont consulté le blog (dont 3 085  la première année) et ont ouvert 21 396 pages (dont 8 717 la première année).

Désormais, 52 abonnés suivent régulièrement les parutions des articles (39 à la fin de la première année). Ce nombre ne tient pas compte des lecteurs occasionnels.

Merci pour votre fidélité et pour votre participation. Merci aux membres du comité de lecture.

Notre objectif premier demeure la liberté d'expression des articles et des commentaires. De surcroit, nous comptons bien continuer à conjuguer cette vertu avec la qualité et la gratuité.

Partager cet article
Repost0

Quand Charb mettait en garde

Publié le par Bernard Pradines

Quand Charb mettait en garde
Quand Charb mettait en garde

En 2007, Charb écrivait que la « loi qui laissera entendre que le citoyen a le droit de disposer de sa vie comme de son corps représentera une avancée. » Il développait cette idée. Mais il adressait aussi la mise en garde suivante :

« Certains médecins ont justement fait remarquer que le débat sur l'euthanasie ne devait pas faire oublier que les moyens médicaux mis en œuvre pour lutter contre la douleur ne sont pas suffisants. Par ailleurs, une partie du personnel médical serait encore trop peu ou mal informée des traitements existants pour réduire la douleur. Bref, ces médecins ne veulent pas que l'euthanasie devienne pour tout le monde une solution de facilité. Avant de mettre fin à la vie, envisageons toutes les solutions possibles de mettre fin aux souffrances. Evidemment. Donc, on aura bientôt le droit de mourir dans la dignité. Je pense réellement que, parmi les droits fondamentaux de l'Homme, celui-ci sera le plus largement respecté. Et pas simplement parce que la société dans laquelle nous vivons a un plus grand souci d'humanité. En effet, mourir dans la dignité est un programme plus facile à mettre en œuvre que celui qui consiste à faire en sorte que les gens vivent dans la dignité. Et surtout, c'est un programme moins cher. Mettre fin aux jours de quelqu'un ne coûte rien ou pas grand-chose. Même la Sécu y trouvera son compte. Un peu de bla-bla, une piqûre et dans le trou. Organiser une fin digne pour qui aura dû survivre dans des conditions indignes, ce n’est pas ça qui remettra en cause un système économique qui pourrit l'existence de millions de gens. Mourir dans la dignité devrait être la dernière étape d'une vie menée dans la dignité et pas seulement un moment exceptionnel. Cette volonté des médias et des politiques de séparer dans le discours la vie et la mort est suspecte. Il n'y a pas de vie digne sans mort digne, et inversement. Ça paraît évident, mais le droit de vivre dans la dignité n’est pas un débat qui suscite autant l'émotion que celui du droit de mourir dans la dignité. Et pourtant, il y a des vies qui sont plus effrayantes que la mort... »

Source 

Texte intégral à l’adresse :

http://www.geriatrie-albi.fr/Charb2007.pdf

Publié dans euthanasie, fin de vie, douleurs

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 > >>