Accueillir chez soi un parent âgé peut présenter des avantages ou des inconvénients (1 / 2)

Publié le par Papi

Accueillir chez soi un parent âgé peut présenter des avantages ou des inconvénients  (1 / 2)

Parmi les avantages d’un tel accueil, un parent en relative bonne santé pourra éventuellement s’occuper des enfants, faire de menus travaux, participer financièrement aux frais de séjour, s’intégrer harmonieusement à la vie de famille. Mais les inconvénients existent : vous risquez de payer un prix très lourd sur le plan de la fatigue, du stress, de la qualité des rapports humains. L’équipe de caring.com suggère de se poser dix questions avant de prendre une décision.

1 – Quel est l’état de santé de votre parent et comment risque-t-il d’évoluer ?

Une personne en relative bonne santé pourra s’intégrer plus facilement à son nouvel environnement. En fait, on ne s’interroge trop souvent qu’en période de crise exigeant une décision rapide. On doit impérativement s’enquérir auprès  du  médecin pour savoir comment l’état de santé risque d’évoluer au cours des mois et des années à venir.

2 - Quelles sont vos limites ?

Aider une personne âgée à faire sa toilette, changer ses couches si elle est incontinente risque de rebuter. Si vous devez vous lever plusieurs fois par nuit pour l’accompagner aux toilettes, votre sommeil sera perturbé.

3 – Vous vous entendez bien ?

Dans toutes les familles, on peut se retrouver en situation conflictuelle. Celle-ci peut être bénigne mais si vous ne vous êtes jamais accordés, il n’y aura pas de coup de baguette magique. Certaines maladies risquent d’apporter des changements positifs ou négatifs.

4 – Votre logement est-il adapté ?

Dans l’idéal toutes les pièces doivent se trouver sur un même niveau, sinon il convient de prévoir des rampes dans les escaliers. Les toilettes, la salle de bains sont-elles facilement accessibles ? Un enfant devra-t-il sacrifier sa chambre ?

5 – Votre parent pourra-t-il participer financièrement aux frais de la famille ?

Une contribution pour le loyer, la nourriture, les travaux d’aménagement du logement peut s’envisager. L’aspect financier dont être abordé avec tous les enfants. Le sujet est sensible : ils risqueraient de vous accuser de les spolier. De manière positive, ils peuvent aussi apporter leur participation.

Suite de l'article le vendredi 4 décembre 2015.

Source :

Moving Elderly Parents Into Your Home. 10 Factors to Consider Before Moving Elderly Parents In.

https://www.caring.com/articles/moving-in-aging-relative-or-parent?utm_content=20150402&utm_campaign=website&utm_source=suggests&utm_medium=email

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
L’équipe de caring.com, auteur du texte, met en garde les familles contre les décisions hâtives, parfois irréfléchies, et insiste trop énergiquement peut-être sur la nécessité d’une réflexion méthodique. En tant qu’aidant-visiteur je ne peux parler que de cas particuliers où j’ai pu malheureusement constater que les légères frictions courantes dans une famille prenaient un caractère plus préoccupant avec la présence continuelle du parent, son irritabilité accrue par la souffrance, la fatigue des aidants. Il serait bon de connaitre l’avis des professionnels qui reçoivent simultanément le parent âgé et un membre de la famille ; Ils occupent la meilleure position pour avoir une vision précise de la réalité.
Répondre
P
A mon avis, une assertion est discutable :<br /> "Dans toutes les familles, on peut se retrouver en situation conflictuelle. Celle-ci peut être bénigne mais si vous ne vous êtes jamais accordés, il n’y aura pas de coup de baguette magique"
Répondre