Le soleil se couche à l’Ouest

Publié le par Bernard Pradines

Le 2 novembre 2018, j’ai publié un article de mon fait sous le titre suivant : « le soleil se lève à l’Est ». J’y décrivais des personnes présentes au lit ou au fauteuil incapables d’éviter les rayons incidents du soleil situé à l’Est le matin, à l’Ouest en fin d’après-midi. L’accès aux commandes des persiennes étant exceptionnel, elles n’avaient comme ressource que de subir une gêne souvent pénible et longue.  

Une fidèle lectrice me signale que le problème le plus fréquent est celui des personnes qui n'osent pas s'exprimer afin de ne pas déranger les soignants. C'est vrai que l'article ci-dessus n'évoque pas cette situation. La raison : dans cet article, il s'agissait de personnes qui n’étaient  pas en mesure de s'exprimer verbalement dans la quasi-totalité des cas. Toutefois, des signes non verbaux sont intéressants à repérer dans ces situations : la personne cherche à se prémunir des rayons solaires en se cachant avec un drap, une serviette ou un traversin. Elle peut aussi tenter de se mouvoir afin de ne pas recevoir les rayons du soleil sur le visage. Malheureusement, certaines d'entre elles sont incapables d’y parvenir, voire de reconnaître tout facteur agressif et de savoir y pallier.

Ici aussi le nombre et la formation des personnels jouent tout leur rôle. Il n’est pas évident pour un employé nouvellement arrivé de saisir toutes les subtilités des comportements des personnes sans expression verbale. Surtout si de multiples tâches incessantes l’attendent.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

R. 26/04/2019 10:08

Votre remarque est totalement juste. La plupart des personnels (y compris médecins) n'ont pas conscience des carences des personnes à qui ils s'adressent.
J'ai observé un médecin qui parlait au dessus d'une pers. âgée sourde !!! Rappelons qu'il est absolument nécessaire de parler en étant à hauteur des yeux, si possible de face.