Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aide à la fin de vie – 1 sur 3

Publié le par Louis Lacaze

Aide à la fin de vie – 1 sur 3
Aide à la fin de vie – 1 sur 3

Les internautes visiteurs réguliers de GérontoLiberté ont déjà eu l’occasion de lire de brefs résumés des entretiens enregistrés sur Skype par le Dr Widera et le Dr Smith avec leurs invités. Exceptionnellement ils ont invité un partisan du suicide assisté, le Dr Lew Cohen, professeur de psychiatrie et chercheur en gériatrie. Un premier article se propose d’exposer un exemple de suicide assisté, cité par Lew Cohen dans l’ouvrage cité.

Un second article exposera ses réflexions sur la complexité d’une prise de décision.

Un troisième article se propose d’inciter nos lecteurs à se livrer à une réflexion personnelle à partir de ces textes.

 

Atteinte d’un cancer en phase terminale, Cody Curtis, la cinquantaine, a choisi de vivre ses derniers instants dans une ambiance de fête de Noël. Entourée de sa famille, accompagnée de sa cancérologue, elle a voulu reprendre la tradition familiale de chanter en chœur tous les grands classiques du répertoire familial. Après un dernier Jingle Bells chanté à tue-tête il y eut un silence puis la mère de Cody rappela les moments joyeux de la naissance de sa fille. Quand elle eut terminé, tous pensèrent que le moment était venu. Le mari, les enfants embrassèrent Cody, tous étaient en larmes. Le volontaire a versé la drogue dans une boisson, elle a bu en souriant, ses derniers mots furent : « c’est si facile. Je veux que tout le monde sache à quel point c’est facile ». Une demi-heure plus tard elle perdait conscience, puis s’endormait. A la fin, l’oncologue qui était restée à son côté annonça à la famille que tout était terminé. Le lendemain, l’entreprise de pompes funèbres enleva le corps, transmit pour signature à la cancérologue les documents réglementaires. Cause de la mort : naturelle.

 

Commentaire de Bernard Pradines : je demeure pour ma  part attaché à l’éthique médicale  réaffirmée dans ce domaine dans la déclaration de Tbilissi de l’AMM (déjà publiée sur GérontoLiberté ; voir ci-dessous ). A noter que la situation décrite ci-dessus se déroule en présence d'un médecin. Toutefois, il n'est pas dit, bien que probable, si le médecin a contribué à " mettre fin volontairement à ses jours en lui prescrivant ou en lui fournissant des substances médicales afin de causer son décès. "

Enfin, les termes "aide à la fin de vie " peuvent être questionnés. Aider un patient en fin de vie, est-ce hâter sa mort ?

 

Sources :

In this week's podcast we talk with Lew Cohen, MD, about his new book "A Dignified Ending: Taking Control Over How We Die."
Eric and I approached reading this book with trepidation.  We feared it would be a polemic defending physician aid in dying.  It is not.  Dr. Cohen does not hide his beliefs and opinions.  He also does not shy away from the complexity of the issue - he interviews leading disability rights activists and challenges leaders of the aid in dying movement. 

Partager cet article
Repost0

Grande-Bretagne : gagner 5 ans d’espérance de vie vers 2035. Un pari jouable ?

Publié le par Louis Lacaze

Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=57680

Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=57680

Dans un article précédent Le ministère britannique de la solitude doit gérer les dégâts de l’ère Thatcher le bilan catastrophique de la brutale politique d’austérité de l’ère Thatcher rendait compte de la baisse ou de la stagnation de l’espérance de vie des Britanniques. La politique actuelle vise à augmenter l’espérance de vie de la population et à supprimer le handicap affectant les classes sociales les moins favorisées.

 

Bien que dubitatifs, les spécialistes consultés proposent une démarche d’autant plus intéressante qu’elle peut s’exporter hors du Royaume-Uni.

 

Deux approches complémentaires sont recommandées : agir au niveau individuel auprès des personnes à risque ainsi que sur un plan général pour créer un environnement social, commercial, économique qui soit protecteur de la santé. Négliger ce dernier point équivaudrait à soigner quelqu’un du choléra pour ensuite le replonger dans un environnement où l’eau est contaminée.

 

Quatre axes sont considérés prioritaires : le tabac, l’alcool, l’alimentation, l’exercice physique.

Le tabac sous toutes ses formes devrait voir ses taxes augmenter tous les ans. Des campagnes anti-tabac renforcées alerteraient régulièrement le public. L’achat de tabac ne serait légalement autorisé qu’à partir de 21 ans. 

 

L’alcool serait soumis à un prix minimum, proportionnellement taxé selon son pourcentage. La publicité serait fortement limitée, la vente réglementée.

 

L’alimentation a fortement retenu l’attention : un objectif est de diminuer le taux de sucre et de sel dans les boissons et la nourriture en réglementant la publicité et le sponsoring des produits litigieux. Ils seraient interdits dans les cantines et restaurants du secteur public où ils seraient remplacés par des produits sains. L’affichage de la valeur calorique des produits alimentaires accompagné de l’éducation du public est à retenir : diminuer de 13 kilocalories quotidiennes l’apport énergétique diminuerait les cas d’obésité de 7% chez la population de 16 à 29 ans.

 

L’accent est mis sur l’importance d’une incitation à une activité physique régulière qui suppose l’existence de toute une infrastructure favorisant la marche, le cyclisme.

 

Pareille action exige la présence d’une gouvernance forte prête à courir un risque politique majeur. La réussite ne peut s’envisager qu’à ce prix.

 

Source

 

Theresa M Marteau et al  Increasing healthy life expectancy equitably in England by 5 years by 2035: could it be achieved?  The Lancet

 

In 2018, the UK Government's Secretary of State for Health and Social Care articulated an ambition to increase healthy life expectancy by at least 5 years by 2035 for England, while also reducing the gap in life expectancy between the richest and the poorest groups within the population.

Although we doubt that England—or indeed any high-income country—could achieve this ambition, we describe a set of policies with the potential to make a major contribution to such a target as part of an expected new prevention strategy for England.

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 > >>