Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

douleurs

Tous les bons médecins sont à l’écoute des infirmières

Publié le par Louis Lacaze

Si, dans toutes les séries médicales, les futurs praticiens écoutent religieusement les professeurs qui leur dispensent une masse impressionnante de connaissances, le tableau est loin d’être complet. Une grande partie de l’enseignement dépendra de la compétence, de la pédagogie,  de la générosité des infirmières. Elles sont les héroïnes méconnues de l’histoire de la médecine, les fantassins en première ligne, en contact constant avec les malades, les familles, combattant la douleur et la maladie.

 

Le Dr Williams est persuadé que les infirmières ont fait de lui un meilleur médecin. Elles lui ont appris à poser une perfusion, une sonde urinaire, à côtoyer la mort, à apporter du réconfort. Elles enseignent aux  jeunes praticiens la compassion, l’intuition clinique si précieuse à nos yeux. Lorsqu’elles vous disent que « quelque chose ne va pas », ou bien que « vous pourriez donner un coup d’œil à ça ?», vous avez tout intérêt à en tenir compte.

 

Source 

Partager cet article
Repost0

Comparer un hôpital à un hôtel relève de l’utopie

Publié le par Louis Lacaze et Bernard Pradines

Comparer un hôpital à un hôtel relève de l’utopieComparer un hôpital à un hôtel relève de l’utopie

 

Dans un souci d’apparaître sous un meilleur jour, certains acteurs du secteur hospitalier aux USA ont avancé des comparaisons entre les hôtels et les hôpitaux.

Si les hôtels et les hôpitaux visent un but commun, offrir la meilleure qualité de service possible à leurs résidents, leurs modes de fonctionnement  présentent de sérieuses différences.

 

Si pratiquement tout le monde apprécie de pouvoir séjourner dans un hôtel, synonyme en général de déplacement, de voyage, d’évasion, on ne se rend dans un hôpital que contraint et forcé.

 

Le niveau des prestations d’un hôtel dépend de la somme que le résident accepte de verser tandis que le financement d’un établissement hospitalier est sous le contrôle de divers organismes et bénéficie éventuellement de leur contribution.

 

Apporter un maximum de satisfaction aux résidents est naturellement un objectif premier dans les deux catégories. Toutefois, dans un établissement hospitalier l’intérêt du patient ne correspond pas toujours à ses désirs. Il n’est pas qualifié pour juger du bien fondé des soins qu’il reçoit, il peut se voir refuser des antidouleurs, des somnifères etc. Le personnel est en sous effectif, les décisions qu’il doit prendre peuvent être lourdes de conséquences, l’ambiance générale ne fait pas du résident un client roi.

 

Comparer un hôpital à un hôtel revint à comparer une pomme à une orange. Autrement dit on ne doit comparer que ce qui est comparable.

Source :

Benjamin Levin  

Partager cet article
Repost0

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 > >>