Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

depression

Personnes âgées : propositions pour le monde d’après. Sixième thème : en finir avec l’euthanasie.

Publié le par Bernard Pradines

Photso isssues des sites : http://www.blog-trotteur.com/chat-domestique-biodiversite/ et https://actu.fr/societe/vous-avez-perdu-chien-chat-attention-escrocs-vous-demandent-largent_28358525.html
Photso isssues des sites : http://www.blog-trotteur.com/chat-domestique-biodiversite/ et https://actu.fr/societe/vous-avez-perdu-chien-chat-attention-escrocs-vous-demandent-largent_28358525.html

Photso isssues des sites : http://www.blog-trotteur.com/chat-domestique-biodiversite/ et https://actu.fr/societe/vous-avez-perdu-chien-chat-attention-escrocs-vous-demandent-largent_28358525.html

Lorsqu’elles entrent en établissement, bien des personnes âgées doivent se séparer de leur animal de compagnie.

C’est un déchirement d’autant plus grand que celui-ci était souvent leur unique compagnon pendant des années. Vivre cette séparation comme un abandon est déjà cruel.

Mais devoir envisager l’euthanasie de l’être aimé par impossibilité de lui trouver un gite ne fait que rajouter du désespoir à la tristesse.

Alors, ne nous étonnons pas de voir ces personnes âgées entamer un « syndrome de glissement », mots commodes, trompeurs et fourre-tout qui mélange les pathologies organiques et psychiques avec le désespoir de la déprise totale. De quoi nous rassurer à bon compte.

Ne leur restera-t-il qu’à demander leur propre euthanasie ?

Quand regarderons-nous vraiment les choses en face ?

Partager cet article
Repost0

La douleur après l’orage

Publié le par Bernard Pradines

La douleur après l’orage

Selon Vittori (Vittori et al, 2020), les conséquences prévisibles à long terme de la Covid-19 devraient être anticipées.

 

Première stratégie : l'anticipation des risques posés par la pandémie de COVID-19 pour les patients et les professionnels de santé. Les autorités devraient être incitées à mobiliser des ressources à ces fins et à réunir des équipes multidisciplinaires à mesure que la pandémie augmente et commence à se dissiper, pour identifier les patients et les professionnels les plus vulnérables afin de gérer leurs problèmes de santé mentale.

La deuxième stratégie consiste à surveiller les survivants du SDRA[1] de la COVID-19 pour identifier les facteurs de risque de développement d’un état de stress post-traumatique (ESPT), d’une douleur chronique et d'un syndrome de type fibromyalgique. Cette surveillance devrait être dotée d’outils thérapeutiques (pharmacologiques, psychologiques et professionnels) visant à atténuer le risque de développer un syndrome douloureux et ses séquelles.

 

La troisième et dernière stratégie devrait  se concentrer sur la planification d'études multidisciplinaires et multicentriques pour identifier la prévalence et l'histoire naturelle des incapacités physiques et psychologiques, y compris la douleur chronique et d'autres séquelles à long terme chez les survivants du SDRA de la COVID-19 afin d'évaluer l’efficacité des traitements mis en œuvre.

 

Source :

Vittori A, Lerman J, Cascella M, et al. COVID-19 Pandemic Acute Respiratory Distress Syndrome Survivors: Pain After the Storm? Anesth Analg. 2020;131(1):117-119.

 

[1] SDRA : syndrome de détresse respiratoire de l’adulte

 

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 > >>