Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L’arrivée de la covid-19 n’est pas un épisode mais le début d’une nouvelle ère

Publié le par Louis Lacaze

L’arrivée de la covid-19 n’est pas un épisode mais le début d’une nouvelle ère

Les pandémies du passé ont laissé des traces profondes dans les populations comme en témoignent les récits, les illustrations que nous ont laissées leurs contemporains. Cette leçon de l’histoire a parfois tendance à être oubliée mais la covid-19 ne fera pas exception à la règle. Les traces laissées par le côtoiement de la mort, les décès dans les familles, les difficultés économiques, le confinement imposé, les traumatismes subis par les résidents des EHPAD isolés dans leurs chambres demanderont beaucoup de temps pour qu’on puisse retrouver un semblant de normalité.

Le malaise actuel de la population peut provenir de sources diverses. L’apparition des vaccins a pu laisser croire que la pandémie était terminée, d’où une vive déception. Les « spécialistes » ont été décrédibilisés par un afflux d’informations qui n’ont pas résisté aux avancées de la science : le virus pouvait être transmis à partir de surfaces solides, puis ce furent des gouttelettes ou une aérosolisation dans l’air. Tel médicament fut porté aux nues un jour pour être désacralisé la semaine suivante. L’immunité pressentie comme persistante ad vitam aeternam ne sera obtenue qu’avec des injections de rappel.

Ce malaise peut avoir aussi pour explication le besoin de se plonger dans une « illusion intentionnelle » en refusant de reconnaitre la validité du vaccin. Ce refus de reconnaitre un fait reconnu scientifiquement n’est pas nouveau. Lorsque Jenner a commencé à vacciner contre la variole en 1798, il a dû affronter une puissante campagne de désinformation, illustrée de dessins humoristiques représentant des personnes vaccinées portant des cornes et des sabots de bovins rappelant l’origine du vaccin.

Le prix à payer pour ces réticences est lourd. Il n’est plus question de rechercher une immunité de groupe éradiquant le coupable. Le virus est là pour longtemps. Il peut se comparer à un cancer qui peut entrer en rémission, être toujours là, mais moins dangereux. La version alpha du virus a été suivie de beta, de delta, de mu jusqu’à omicron récemment. Il va continuer à muter, s’affaiblir ou devenir plus virulent. Toute prédiction précise est impossible.

Sources :

Publié dans Covid-19

Partager cet article
Repost0

Dépression et douleur au grand âge : ne pas oublier l’autre sans l’une

Publié le par Bernard Pradines

Une nouvelle avenue commune physiopathologique pour nous le rappeler :

Le vieillissement est un processus inévitable et représente l'accumulation d'altérations corporelles au fil du temps. La dépression et la douleur chronique sont très répandues chez les personnes âgées. On estime que 13 % de la population âgée souffrira simultanément des deux affections. De plus en plus de preuves suggèrent que la neuroinflammation joue un rôle essentiel dans la pathogenèse de la dépression et de la douleur chronique. En dehors des mécanismes physiopathologiques communs, cependant, les deux entités ont plusieurs liens cliniques. Leur prise en charge est difficile pour le médecin de la douleur ; cependant, des approches pharmacologiques et non pharmacologiques sont disponibles et peuvent être utilisées lorsque les deux conditions sont comorbides chez les patients âgés.

Dépression et douleur au grand âge : ne pas oublier l’autre sans l’une

Source :

Zis P, Daskalaki A, Bountouni I, Sykioti P, Varrassi G, Paladini A. Depression and chronic pain in the elderly: links and management challenges. Clin Interv Aging. 2017 Apr 21;12:709-720. 

Publié dans douleurs, dépression

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 > >>