Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

dignite

Saviez-vous ?

Publié le par Bernard Pradines

Qui a écrit ?

 Saviez-vous que les vieux meurent d'indifférence

      D’une fête oubliée, d'une lettre attendue

 Saviez-vous que les vieux meurent de votre silence

  D’un haussement d'épaule, d'une adresse perdue

 

   Savez-vous que les vieux vous ont donné la vie

    Et bercé votre enfance et consolé vos pleurs

Soucieux de vous apprendre ce qu'ils avaient appris

   Ce n'est pas de l'argent dont se nourrit le cœur

      II entrave la marche, aveugle et asservit

Mais c'est dans la douleur qu'on en connaît le prix !

 

Saviez-vous que les vieux vivent leurs derniers jours

     A chercher une main, un sourire, un regard

 Appelant inlassables vos noms dans leur mémoire

 Meurtris de n'avoir su mieux vous parler d'amour.

Publié dans éthique, résidents, dignité

Partager cet article
Repost0

Dignité ? Mes fesses !

Publié le par Papi

Dignité ? Mes fesses !

Un vent de révolte a soufflé en 2013 dans les hôpitaux : de jeunes médecins ont protesté contre l’usage systématique de la chemise standard des malades qui laisse trop souvent leurs fesses à l’air alors que le code de la santé publique rappelle que le patient a droit au respect de sa dignité. Des pétitions ont signalé que des alternatives existaient dans d’autre pays, et devraient être adoptées en France. Certains signataires avaient parfaitement conscience des forces d’inertie à vaincre, et ont abordé le sujet avec humour. En voici un exemple.

Il protesta : « Un seul vœu ? Mais d’habitude c’est trois ; ça a toujours été trois vœux ! »
« Oui, mais y a eu réduction de budget », dit le Génie.
L’homme se pinça le menton, réfléchit quelques minutes et dit :
« Alors, je voudrais la paix et le bonheur pour tous les êtres humains. »
« Nan, ça c’est trop dur », dit le Génie.
L’homme se gratta la tête, réfléchit quelques minutes et dit :
« Alors je voudrais une mémoire photographique sur commande. Me souvenir de mes cours d’anat de P1, de tout le Vidal, des noms des antibiotiques et de tout ce que j’ai lu pourvu que je le souhaite. »
« Nan, ce serait de la concurrence déloyale », dit le Génie. « Pis de toute façon c’est trop dur aussi. » ajouta-t-il.
L’homme se mordilla la lèvre inférieure, réfléchit quelques minutes et dit :
« Bon, alors je voudrais deux boutons-pression de plus en bas des blouses d’hôpital. »
« Voilà le souhait d’un homme sage ! », dit le Génie.
Il disparut dans un nuage de fumée bleue.
Depuis lors, tous les hommes vécurent mêmes malades sans avoir les fesses à l’air, et ce fut moins pénible.

Source : http://www.jaddo.fr/ en bas de page. Les commentaires valent leur pesant de textile.

Pour aller plus loin : http://www.lemonde.fr/sante/article/2012/08/09/non-aux-blouses-d-hopital-qui-laissent-voir-les-fesses_1744061_1651302.html

http://farfadoc.wordpress.com/2012/07/31/pour-des-chemises-dhopital-respectant-la-pudeur-et-la-dignite-des-patients/

http://www.petitionenligne.fr/petition/pour-des-chemises-d-hopital-respectant-la-pudeur-et-la-dignite-des-patients/2819

Publié dans éthique, dignité

Partager cet article
Repost0

<< < 10 20 30 40 50