Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les masques-maison doivent-ils finir à la poubelle ?

Publié le par Louis Lacaze

Les masques-maison doivent-ils finir à la poubelle ?

Le couperet est tombé : les masques méticuleusement fabriqués à domicile n’atteignement pas le niveau de protection requis pour bloquer les dernières variantes du covid-19. Le cœur brisé, leurs propriétaires devront-ils les mettre à la poubelle ? Une solution existe, affichée sur les visages des Américains qui assistaient à l’investiture du président Biden : tous les masques étaient personnalisés, assortis aux tenues des porteurs. Réglementaires, ils recouvraient un premier masque conforme aux normes.

Porter deux masques superposés présente des avantages, l’étanchéité autour du visage est renforcée, l’efficacité rejoint celle des masques FFP2 à réserver en priorité au personnel soignant et difficiles à nouer correctement pour un non initié. La respiration peut s’accompagner d’une gêne plus marquée mais un compromis reste possible, on peut réserver le port d’un masque double aux environnements risqués, centres commerciaux, lieux de réunion. Sortir promener le chien n’exige pas le même niveau de protection.

Sources :

Les masques-maison doivent-ils finir à la poubelle ?

Publié dans Covid-19, prévention

Partager cet article
Repost0

Personnes âgées : propositions pour le monde d’après. Cinquième thème : en finir avec les déclarations à sens unique

Publié le par Bernard Pradines

Personnes âgées : propositions pour le monde d’après. Cinquième thème : en finir avec les déclarations à sens unique

Désormais, le controverse est de règle. La démocratie sanitaire, serpent de mer utopique, refait son apparition à la faveur de la crise sanitaire. Progressivement, le débat s’institutionnalise, par exemple sous la forme de conseils de la vie sociale (CVS) dans les établissements pour personnes âgées. Toutefois ces instances sont loin d’être présentes dans tous les lieux où elles devraient l’être.

Le débat à sens unique consiste par exemple à faire une déclaration sans possibilité d’interrogation de l’interlocuteur par son public. Un webinar, nouvelle forme de communication par voie numérique, peut s’accompagner d’une discussion impossible car interdite par l’animateur de la prestation. Les échanges verbaux peuvent aussi être techniquement bloqués, ce qui peut se concevoir lorsque le temps est limité, mais plus difficile à comprendre pour une discussion écrite qui pourrait être analysée ultérieurement.

Sans parler des groupes de travail où ne sont admis que ceux qui ont une pensée conforme à celle de l’organisateur du débat.

Avec l’accélération des informations, donc leur appauvrissement car résumées au maximum, la maitrise de la communication échappe de plus en plus à ceux qui ne possèdent pas les mots, le style ou l’accent pour formuler leurs opinions et leurs propositions.

En somme, les nouvelles technologies et les organes de consultation nous offrent de plus en plus de possibilités d’expression. Encore faut-il qu’ils servent aussi à écouter ceux qui, sans maitriser les outils à la mode, ont beaucoup de choses utiles à dire.

Publié dans Internet, politique, respect

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 > >>