Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

gerontologie

Un senior peut se trouver en état d’insécurité alimentaire

Publié le par Louis Lacaze

Un senior peut se trouver en état d’insécurité alimentaire

Qu’entend-on par insécurité alimentaire ? Si la gêne financière vient d’abord à l’esprit, d’autres causes peuvent entrer en jeu : un dentier mal ajusté rendant la mastication douloureuse, la difficulté pour se déplacer vers un commerce, des problématiques d’ordre physique pour préparer un repas complet. Bien souvent, ces causes s’additionnent : un senior va manger moins, choisir des aliments souvent industriels à bon marché, riches en apport énergétique mais de valeur nutritive faible, trop salés, ouvrant la voie vers l’obésité, dans un contexte de pression artérielle élevée, de diabète sucré.

Lorsque l’attention se focalise sur la sensation de faim et la recherche d’une solution avec des moyens financiers limités, d’autres préoccupations vont passer au second plan : la prise régulière des médicaments, le renouvellement des ordonnances, le contrôle de l’hyperglycémie.

Les médecins éprouvent des difficultés pour identifier les patients en danger d’insécurité alimentaire. Vous est-il arrivé de vous demander à la fin du mois comment vous alliez manger ? De ne plus rien avoir à manger ? Qu’est-ce qui revient le plus souvent dans votre assiette ? Souvent, le patient sera plus à l’aise pour répondre à ces questions s’il est interrogé par une infirmière. L’étape suivante consistera à montrer que l’achat de plats industriels est plus onéreux que celui de viandes et de légumes qui réclamera davantage de préparation mais permettra une alimentation saine.

Il arrive que des patients en phase terminale se voient proposé un changement de régime alimentaire s’ils souffrent de cancers en particulier. L’anxiété du patient face aux contraintes financières et au travail en cuisine risque de passer inaperçue.

Ce problème de l’insécurité alimentaire est pris au sérieux par les services sociaux. Les CCAS des communes peuvent orienter leur public vers la livraison de repas à domicile aussi bien que vers des ateliers de nutrition pour seniors ; ceux-ci apportent aux participants une bonne formation théorique et pratique fondée sur l’élaboration d’une alimentation saine à partir de produits de qualité d’un coût raisonnable.

Source : 

Partager cet article
Repost0

Personnes âgées : propositions pour le monde d’après. Quatrième thème : en finir avec la dissimulation des conflits d’intérêt.

Publié le par Bernard Pradines

Image issue de : https://blogrhiaepoitiers.wordpress.com/2017/12/18/conflits-dinterets-et-ethique-en-entreprise-parlons-en/

Image issue de : https://blogrhiaepoitiers.wordpress.com/2017/12/18/conflits-dinterets-et-ethique-en-entreprise-parlons-en/

Par ces temps d’invasion par l’information en continu, un domaine pourrait être négligé : celui de l’accompagnement des personnes âgées.

L’information du public est un aspect crucial dans la mesure où le secteur s’est complexifié à l’image de notre société. Par exemple qui, avant d’être confronté à une difficulté liée à l’âge et à la dépendance, s’intéresse aux EHPAD ? Déjà l’acronyme lui-même est le plus souvent impossible à développer quand il n’est pas transformé en EPHAD ou en Epad. Sans parler du féminin qui lui est généreusement attribué. J’ai eu l’occasion de développer ces aspects dans un autre article.[1]

Face à ce défi, de nombreux professionnels se mobilisent. Entre autres, ils peuvent être médecins, psychologues, sociologues, etc. Ils peuvent aussi être commerciaux. Des sites Internet, des livres, des articles de revue sont censés nous informer, à l’instar de ce blog, sur les meilleures manières de bien vieillir, notamment en connaissant les risques qui nous menacent.

Ce travail est indispensable et n’est pas en soi contestable. Même s’il existe toujours une part de valorisation au bénéfice de leurs auteurs, il peut être le fruit de personnes sans intérêt particulier autre que celui d’avertir nos concitoyens.  

Toutefois, la réalité est plus nuancée. Certains grands groupes peuvent s’attacher des professionnels faisant autorité afin de vanter leurs projets et surtout leurs réalisations.

L’avenir devrait faire de la déclaration de conflits d’intérêt un des préalables indispensables à toute publication verbale, écrite ou vidéo diffusée. Comme elle existe par exemple dans l’expertise auprès de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM).[2]

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>