Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

prevention

Personnes âgées : propositions pour le monde d’après. Troisième thème : trouver une place

Publié le par Bernard Pradines

Image issue du site : https://www.gralon.net/annuaire/sante-et-beaute/etablissement/page-web-trouver-une-place-en-ehpad--74146.htm

Image issue du site : https://www.gralon.net/annuaire/sante-et-beaute/etablissement/page-web-trouver-une-place-en-ehpad--74146.htm

Trouver une place. Voici une phrase qui prend tout son sens lorsque la situation l’exige. Un lieu, un havre, un endroit où se poser ! Vite.

Aussi longtemps que je vais bien, je ne m’en soucie guère. Mais si un membre de ma famille ne peut plus vivre dans sa maison et ne relève pas pour autant d’un établissement de soins ou d’accompagnement de la dépendance, je réalise à quel point un dispositif adapté fait défaut. Être malade et/ou dépendant, c’est une découverte personnelle impossible à partager.

Une société solidaire, soucieuse du sort des plus vulnérables d’entre nous, s’honorera en anticipant leur devenir sans chercher à en tirer profit. Elle devra n’avoir aucun objectif lucratif et ne pas connaitre le « marketing ». Elle ne vendra pas de service en faisant miroiter monts et merveilles. Elle voudra seulement mettre en adéquation les besoins et les moyens. La dimension humaine et professionnelle sera déterminante. Les multiples relations formelles sous la forme de partenariats tisseront les liens bénéfiques pour contrecarrer la souffrance des bénéficiaires.

Il s’agira de répondre rapidement aux besoins croissants de la population en offrant des réponses adaptées à des besoins évidents, qu’ils soient sur le long terme ou bien sur une période de répit. 

Partager cet article
Repost0

Rompre la solitude

Publié le par Bernard Pradines

D’après le rapport publié par l'association Les Petits frères des pauvres en juin dernier, 720 000 personnes âgées n'ont eu aucun contact avec leur famille durant le confinement.

D’après le rapport publié par l'association "Les Petits frères des pauvres" en juin dernier, 720 000 personnes âgées n'ont eu aucun contact avec leur famille durant le confinement, et 650 000 personnes âgées n’ont trouvé personne à qui parler. 

Mis en place en 2007, le numéro vert ''Solitud’écoute'' des Petits Frères des Pauvres propose une écoute gratuite, anonyme et confidentielle qui constitue un lien vers l’extérieur pour toutes les personnes de plus de 50 ans qui ne peuvent pas se déplacer ou qui recherchent une oreille bienveillante, quelqu’un à qui parler, sans jugement.  

Le 0 800 47 47 88 est un numéro gratuit, anonyme et confidentiel avec une permanence d’écoute tous les jours, y compris les week-ends et jours fériés, de 15h à 18h. 

Partager cet article
Repost0