Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ehpad

L'entrée en établissement d'hébergement : un paradoxe

Publié le par R.

Image issue du site : https://www.ehpad-magazine.com/publication-insee-premiere-n1770-septembre-2019/

Image issue du site : https://www.ehpad-magazine.com/publication-insee-premiere-n1770-septembre-2019/

Certaines familles, n'étant pas capables de prendre soin de leurs parents ou aïeuls, entrevoient l'EHPAD comme un collectif familial de substitution. Elles attendent de l'établissement qu’il offre ce qu’elles ne sont pas capables de donner.

Bien sûr, l'EHPAD est un système collectif institutionnel qui n'a rien à voir au présent et au futur avec une famille ! Rien ne peut remplacer sa famille même si elle n'est jamais parfaite.

A l'entrée en établissement d'hébergement, les attentes des familles sont que les EHPAD offrent les mêmes caractéristiques qu'une "atmosphère familiale" et un entourage familial. D'ailleurs les directions d'EHPAD comportant  des unités de vie protégées (UVP) avancent comme argument que l'on y reconstitue un climat et un décor empruntés à la famille... J'ai moi-même effectué des présentations promotionnelles à l'intention de familles, pour leur prouver que l'UVP serait bien un lieu de vie familial. Comment ai-je pu me prêter à ce discours mensonger ?

Au-delà la déception, l'écœurement des familles sera rendez-vous. Et leurs plaintes arriveront ...

Il y a bien sûr quantité de choses à faire évoluer dans les établissements d'hébergement des personnes âgées. D’autres, bien sûr, se sont améliorées.

Qui pourra réparer ce qui a été défait dans les vies accueillies ? Ne s'agira-t-il pas tout simplement de remettre l'humain au cœur de notre système sociétal ?

Commentaires de Bernard Pradines. L’approche exposée ci-dessus n’est pas banale. Elle a le mérite de l’originalité quand on la compare aux notions de consumérisme récriminant qui transparaissent souvent dans l’analyse de l’attitude des familles. Ici,  ce serait davantage l’attente d’une translation, d’un déplacement censé jouer le rôle d’ersatz de la famille. Au fond, un deuil impossible de la société désormais ancienne où la fin de vie en famille était la loi commune. Un refus de la collectivisation marchande malgré une tentative désespérée de croire en une nouvelle famille symbolique.

Publié dans EHPAD, aidants, famille

Partager cet article
Repost0

Tu verras maman, tu seras bien

Publié le par Bernard Pradines

Pour la première fois, le directeur d'un EHPAD témoigne.

Introduction par la FNAC :

On s'insurgera surtout contre ces entreprises qui, par souci d'économie, laissent " nos vieux " trop souvent seuls, livrés à eux-mêmes faute de personnel, humiliés par le manque de soins et d'attention. "

Comme si la société tout entière, affirme Jean Arcelin, voulait les enterrer vivants... "

Sous forme numérique :

Partager cet article
Repost0