Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ehpad

Un homme averti en vaut deux

Publié le par Bernard Pradines

"Le réchauffement lié à l’arrivée de l’été dans l’hémisphère nord ne devrait pas ralentir la propagation de l’épidémie de Covid-19 en raison de l’absence d’immunité collective. Une équipe américaine montre, grâce à un travail de modélisation, que la pandémie poursuivra sa progression dans les mois à venir en l’absence de gestes barrières et de mesures spécifiques, et que les régions humides peuvent s’attendre à des flambées de SARS-CoV-2. Ces travaux sont parus dans Science."

Sources :

Résumé en français sur mediscoop.com

https://tinyurl.com/yb5u34kn

Publié dans EHPAD, évaluation

Partager cet article
Repost0

EHPAD : l’ambivalence

Publié le par Bernard Pradines

Image issue du site : https://ehpaddecote.wordpress.com/2017/04/20/solitudes-en-ehpad/

Image issue du site : https://ehpaddecote.wordpress.com/2017/04/20/solitudes-en-ehpad/

Le double discours peut désorienter. On entend tout et son contraire à propos des EHPAD. Les appréciations des familles sont souvent déroutantes par leur entièreté : satisfaction ou rejet, parfois les deux. La crise de la Covid-19 ne fait qu'amplifier ce phénomène.

Des pôles opposés donc.

D’une part ce que les défenseurs de ces établissements qualifient d’EHPAD bashing[1] qui consiste à les peindre  en noir en ne retenant que leurs insuffisances parfois criantes. Parmi les reproches : maltraitance, usines à vieillards, mouroirs. Entre autres amabilités : pompes à fric.

D’autre part, un discours, en particulier celui de professionnels, dirigeants ou non,  devant leurs organismes de  tutelles tels que l’ARS ou les Conseils Départementaux, qui peut tout voir en rose : évaluation généralisée de la douleur, imprégnation par la démarche de soins palliatifs, lieu de vie, accompagnement bienveillant des résidents, etc.

Comment s’y retrouver ?

Ne voir que du négatif ?

Mais alors, il faudrait oublier le dévouement de centaines de milliers de professionnels, au risque de leur santé, pour accompagner les dernières années de nos concitoyens. Désormais, ce sont environ 150 000 français qui finissent leur vie en EHPAD en France chaque année[2].

Ne voir que du positif ? Mais alors, il faudra jeter aux orties les rapports Fiat-Iborra (mars 2018)[3] et Liebault (mars 2019)[4]. Il sera nécessaire de faire fi du rapport de 2013 sur les soins palliatifs en EHPAD[5]. Il conviendra de mépriser les mouvements sociaux de 2018 et 2019 ainsi que le refus d’y travailler pour nombre d’aides-soignantes, amenant à la pénurie.

Ne nous y trompons pas. On râle à l’office, on pleure et on craque. Devant les autorités, on peut être tenu d'afficher une bonne mine  afin de préserver son poste et vanter ses capacités. Ambivalence et duplicité. Situation aggravée chez certains cadres ou médecins : tout va bien chez moi. Parfois, je n’en crois pas mes oreilles !


 

Publié dans EHPAD, aidants, dignité

Partager cet article
Repost0