Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ehpad

Le soleil se couche à l’Ouest

Publié le par Bernard Pradines

Le 2 novembre 2018, j’ai publié un article de mon fait sous le titre suivant : « le soleil se lève à l’Est ». J’y décrivais des personnes présentes au lit ou au fauteuil incapables d’éviter les rayons incidents du soleil situé à l’Est le matin, à l’Ouest en fin d’après-midi. L’accès aux commandes des persiennes étant exceptionnel, elles n’avaient comme ressource que de subir une gêne souvent pénible et longue.  

Une fidèle lectrice me signale que le problème le plus fréquent est celui des personnes qui n'osent pas s'exprimer afin de ne pas déranger les soignants. C'est vrai que l'article ci-dessus n'évoque pas cette situation. La raison : dans cet article, il s'agissait de personnes qui n’étaient  pas en mesure de s'exprimer verbalement dans la quasi-totalité des cas. Toutefois, des signes non verbaux sont intéressants à repérer dans ces situations : la personne cherche à se prémunir des rayons solaires en se cachant avec un drap, une serviette ou un traversin. Elle peut aussi tenter de se mouvoir afin de ne pas recevoir les rayons du soleil sur le visage. Malheureusement, certaines d'entre elles sont incapables d’y parvenir, voire de reconnaître tout facteur agressif et de savoir y pallier.

Ici aussi le nombre et la formation des personnels jouent tout leur rôle. Il n’est pas évident pour un employé nouvellement arrivé de saisir toutes les subtilités des comportements des personnes sans expression verbale. Surtout si de multiples tâches incessantes l’attendent.

Partager cet article
Repost0

Pourquoi je ne signe pas

Publié le par Bernard Pradines

Une pétition circule depuis août 2018 dont voici un extrait :

« Il existe un véritable scandale entre le coût d’une maison de retraite et les soins dispensés! (Il est intolérable qu’elles ne soient pas des havres de paix et de bien-être, dédiés aux personnes âgées dépendantes)

L’équipe de soins est souvent en sous-effectif, et plus grave, l’absence d’empathie, la banalisation des actes (toilettes rapides, «nourrissage») sont la porte ouverte à toutes formes de maltraitance insidieuse, sournoise (irrespect, abandon, manque de soins, brusqueries, déni de l’humain...)

Nos élus, les politiques, les institutions sont parfaitement au fait de ces scandales ! (les grèves de personnels, leurs témoignages, ceux des familles ont fait la une des médias!)

Ils ne peuvent plus se prévaloir de l’omerta, se cacher derrière le mensonge, comme ceux qui, lors de la dernière guerre mondiale, avaient assuré « ne rien savoir » des traitements infligés aux juifs : ce serait une nouvelle grande indignité pour notre pays !

Le bien vieillir doit être une priorité absolue ! »

Si je peux être d’accord avec ce texte sous l’angle de la protestation, je ne peux que réfuter l’argument comparant les vieux actuels aux juifs exterminés par les nationaux-socialistes et leurs supplétifs au cours de la deuxième guerre mondiale, m^me si cet épisode historique n'est pas explicitemtn cité.

Je m’en suis déjà expliqué dans le texte en lien ci-dessous :

La pétition :

Publié dans éthique, politique, EHPAD, respect

Partager cet article
Repost0