Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

visite

Souvenirs d’un temps passé, retour dans le présent

Publié le par Louis Lacaze

Les adultes qui ont eu la chance de grandir aux côtés de leurs grands-parents se souviennent avec nostalgie de la place qu’ils ont occupée dans leur existence, de leur apport constant de tendresse, de protection quotidienne. Plus tard ils découvrent que les ans impriment leur marque, handicapent la mémoire, leurs capacités intellectuelles et leur santé. Ils ont pu aussi noter que la société ne faisait pas grand cas des personnes âgées souvent contraintes de terminer leur existence dans des conditions difficilement supportables. 

 

Cette indifférence des générations plus jeunes à l’égard des seniors peut entrainer chez elles une mauvaise conscience, un certain mal-être accompagné d’un sentiment d’impuissance face à une multitude de priorités incontournables. Des médecins qui ont conservé le souvenir ému de la présence attentive de leurs grands-parents suggèrent que si la société lutte dès l’école contre le racisme et le sexisme, un troisième thème devrait prendre place : la lutte contre l’âgisme. Certes des initiatives ponctuelles ont régulièrement lieu avec des visites d’EHPAD par des groupes d’écoliers, parfois relayées par des manifestations intergénérationnelles dans les MJC. Que les programmes officiels de l’Education connaissent régulièrement un additif en ce sens serait bienvenu.

Source : le texte ci-dessus a été inspiré par la source suivante :

Partager cet article
Repost0

La loi de Murphy chez les personnes âgées

Publié le par Louis Lacaze

La loi de Murphy chez les personnes âgéesLa loi de Murphy chez les personnes âgées

« Si quelque chose est susceptible de mal tourner, alors ça tournera nécessairement mal ». À un moment ou à un autre nous avons tous fait l’amère expérience de l’exactitude de cette loi. Une médecin urgentiste américaine en a relevé toute une série d’exemples dans le domaine de la santé. En voici quelques-uns, organisés en deux chapitres susceptibles d’éclairer les personnes âgées dans leur quotidien.

 

Soins médicaux aux urgences ou en consultation

- Ce sont les patients présentant les affections les moins graves qui insistent pour passer en priorité. Les patients les plus atteints sont beaucoup plus discrets.

- On vous demandera un échantillon d’urine quand vous venez de sortir des toilettes.

- La dame en blouse blanche devant vous est une infirmière. Le monsieur en blouse blanche est un médecin.

- Les patients qu’il est urgent d’hospitaliser le refusent parce qu’ils ne peuvent pas abandonner le chien ou le chat à la maison. La réciproque est vraie : les patients qui n’ont pas besoin d’être hospitalisés ont des familles qui ne veulent pas s’occuper d’eux.

- Il existe une corrélation inverse entre ceux qui peuvent s’acheter des cigarettes et ceux qui peuvent s’offrir des soins dentaires ou changer de lunettes.

- Contrôle de l’audition : le patient a oublié chez lui son appareil de correction auditive. S’il a pensé à l’apporter, les piles sont mortes.

- Le patient arrive toujours en consultation sans apporter sa liste de médicaments.

 

Chez soi

- Une douleur chronique dorso-lombaire s’accompagne du besoin obsessionnel de déplacer le mobilier.

- Le petit-fils de 3 ans ne sait pas avaler un comprimé mais, s’il aperçoit le médicament de Mamie à sa portée, il avalera toute la boite.

- Acheter l’eau de Javel en berlingots permet de faire des économies. Les transvaser dans une bouteille de jus de fruits rangée sous l’évier va exacerber les talents exploratoires du même petit-fils.

- Si Mamie entend sa petite-fille déclarer qu’il est possible de se retrouver enceinte en s’installant sur le siège des toilettes ou en nageant dans une piscine, elle peut s’inquiéter.

 

Sources :

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>