Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les désirs fous

Publié le par Bernard Pradines

Image issue du site : https://spiritualite-sagesse.blogspot.com/2014/12/comprendre-les-reves-premonitoires.html

Image issue du site : https://spiritualite-sagesse.blogspot.com/2014/12/comprendre-les-reves-premonitoires.html

Une de nos correspondantes écrit dans un commentaire sur notre blog qu’elle souhaite pour 2020 que " les rêves les plus chers rencontrent une issue favorable, ceux que nous n'osons pas en général considérer".

J’ai pourtant connu le temps, heureusement en voie de résolution, où l’on « recadrait » les patients et les résidents âgés qui osent rêver à voix haute. Entendez par là que celle ou celui qui recadre détient la vérité et que celle ou celui qui est recadré est dans l’erreur. Comme un enfant qu’il convient  d’éduquer à la réalité de notre monde et surtout de contraindre à entrer dans le cadre prévu pour elle ou pour lui. Sans jeu de mots malvenu, le « recadrage » peut être effectué par une ou un cadre, ce qui complète le tableau.

Un fréquent recadrage concerne les désirs insensés comme celui de retour à domicile quand on se retrouve âgé captif dans un secteur fermé. D’autres peuvent être celui d’aller au travail ou bien d’aller chercher les enfants à l’école. Le recadrage peut être brutal dans le style « vous rêvez !» ou consister dans un sourire moqueur qui en dit long.

Pourtant, les désirs fous nous habitent bien, nous qui ne sommes pas dans la situation de dépendance psychique et/ou fonctionnelle que nous accompagnons habituellement. Qui n’a pas eu des rêves insensés : faire le tour du monde, gagner le gros lot au loto, devenir une célébrité poursuivie par des fans qui se pâment, trouver enfin un prince charmant qui ferait malgré tout la vaisselle et le ménage, etc. ?

Les personnes souffrant de troubles cognitifs sévères ne sont pas différentes de vous et moi. Elles osent dire leurs désirs cachés irréalisables. Respectons-les !

Partager cet article
Repost0

Les USLD sont-elles des EHPAD ?

Publié le par Bernard Pradines

La confusion est grande entre ces deux types d’entités : les USLD [1] sont presque toujours des unités hospitalières ou adossées à un hôpital. 

Les EHPAD [2] sont bien moins souvent des unités adossées à un hôpital.

Environ 34 000 résident·e·s sont hébergé·es en USLD alors qu’elles et ils sont environ 550 000 en EHPAD.

Les coupes PATHOS ont montré que les patients en USLD n’étaient pas tous lourdement atteints par des pathologies (SMTI+)[3].

Mais elles ont montré aussi que les résidents hébergés en EHPAD relèvent pour une part quantitative importante des USLD (SMTI+). 

L’étude ERNEST du début des années 2000 montrait déjà que 8,99% des personnes hébergées en EHPAD, soit 51 000 résidents, auraient dû être hébergées et soignées en USLD (SMTI +). 

Bizarrement, cette donnée a été oubliée en ne retenant que les 35% des résidents présents en USLD qui relevaient de ces dernières structures en 2006. 

D’où la suppression des deux tiers de ces unités. Cherchez l'erreur. Pas de suspense toutefois car la ficelle est grosse : les ratios de personnels en USLD étaient alors d’environ 1/3 supérieurs à celui des EHPAD. Ceci ne devait sûrement n'avoir rien à voir avec cela ...

 Par ces temps de tarification à l’activité et de nécessité de rentabilité maximale, les lits de SSR[4] font défaut. Leur  vocation est un hébergement et des soins temporaires suivis d’une orientation adéquate. Les USLD sont amenées à pourvoir à ce déficit alors qu’elles sont elles-mêmes peu nombreuses pour assumer leur mission première d’hébergement et de soins à long terme.

Partout,  dans le monde des soins, manquent tous les corps de métier : en USLD, hôpitaux, EHPAD, soins à domicile, etc.

Partout aussi, les personnes âgées sont réticentes voire hostiles à être « institutionnalisées ».  

La gériatrie est devenue une modalité de gestion de l’aval des Urgences et de l’hospitalisation dans un contexte de plus en plus tendu. 

Soigner les patients est souvent parasité par la recherche de places libres ici ou là.

La démographie annoncée fera le reste.

A la retraite ou en activité, il nous incombe un devoir impérieux : soutenir nos personnels soignants et sauver nos hôpitaux.

Pour aller plus loin :


[1] USLD : Unités de Soins de Longue Durée, anciens Longs Séjours

[2] EHPAD : Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes, anciennes maisons de retraite

[3] SMTI : soins médicaux et techniques importants

[4] SSR : Soins de Suite et de Réadaptation, anciens Moyens Séjours

Partager cet article
Repost0