Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lu sur AgeVillage : la police de Genève se forme pour mieux aider les malades d'Alzheimer

Publié le par Bernard Pradines

Une initiative à imiter ?
 
Partager cet article
Repost0

Que regardez-vous, le patient devant vous ou l’écran de votre ordinateur ?

Publié le par Louis Lacaze

Que regardez-vous, le patient devant vous ou l’écran de votre ordinateur ?

Le Dr Milton Parker, professeur de médecine, cardiologue de renommée internationale consulte une consœur, spécialiste réputée.

Elle entre, se présente, s’installe devant son ordinateur et me pose une série de questions. A aucun moment son regard ne se pose sur moi. Elle m’annonce qu’elle va me prescrire quelques examens. Lorsque je comprends que la consultation tire à sa fin je lui demande son avis ; elle me répond qu’elle ne peut rien dire tant qu’elle ne connait pas les résultats, qu’il faut attendre. Son regard se pose enfin sur moi quand elle me dit au revoir. Je ne note aucune émotion, aucune connexion, aucune empathie. Une fois sorti de la salle de consultation la réceptionniste me demande quand le docteur doit me revoir. Je trouve la question bizarre. Quand m’a-t-elle vu une première fois ?  

Les commentaires des médecins qui suivent l’article du Dr Parker ne manquent pas d’intérêt, en voici quelques-uns :

- Un oncologue déclare au cours d’une réunion du personnel soignant qu’il a l’impression de soigner un ordinateur et non pas un patient.

-  Un médecin place son ordinateur de telle façon qu’il peut à la fois regarder le patient et remplir les formulaires. Il explique au patient pourquoi il adopte cette position pour qu’il sache que c’est bien lui qui est l’objet de son attention.

- Un commentateur propose une théorie : les jeunes médecins ont grandi entourés d’ordinateurs, d'iPhones, de tablettes etc. Ils sont plongés dans un univers qui n’a pas obligatoirement que des bons côtés.

- Le médecin doit garder en mémoire que s’il voit le trentième patient de la journée, le patient voit son premier médecin.

- Un chef de service fait deux recommandations à ses yeux essentielles aux internes : veillez à établir un contact physique avec le patient au moins une fois (cou, visage, abdomen) et posez votre stéthoscope au moins une fois sur le cœur et les poumons. Il ne pourra pas dire à la consultation suivante « le dernier médecin que j’ai vu ne m’a pas examiné », remarque que j’entends régulièrement. Si mes patients arrivent légèrement contrariés d’avoir dû patienter dans la salle d’attente, ils repartent avec un sourire et un grand merci en déclarant « vous êtes le premier médecin qui a pris la peine de m’écouter ».

Source :

Publié dans éthique, médecin, respect

Partager cet article
Repost0