Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lois, personnes âgées vulnérables et vie privée

Publié le par Bernard Pradines

Lois, personnes âgées vulnérables et vie privée

Par les temps qui courent, riches en lois et projets de lois concernant la vie privée, une réminiscence d’autres débats se fait jour : surtout ceux concernant l’IVG et le mariage pour tous. Pourtant, tout n’est pas comparable. Pour ma part, je suis étonné par une contradiction : d'une part la lucidité du rapport entre le marché et la prostitution qui amènerait à pénaliser le « client » pour la marchandisation du corps féminin. D'autre part, l'absence de discernement de la relation entre le marché et l’officialisation éventuelle du suicide assisté et de l'euthanasie, situation qui encouragerait insidieusement les personnes « inutiles » et « coûteuses » à bien vouloir nous quitter de leur propre chef.

Un risque que Marie de Hennezel décrit admirablement dans son dernier ouvrage. Il est vrai que le lien est moins évident dans ce dernier cas, ou plutôt moins direct que dans le domaine de la prostitution. Intéressant aussi de pointer que le législateur se préoccupe de plus en plus de la vie privée au nom de l'autonomie de l'individu. Avec l'aspect positif inhérent aux soucis pour la protection de la personne. Mais souvent avec la cécité sur le fait qu'il ne s'agit que d'une maigre défense face à l’abandon de l'individu à son sort dans un monde qui le nie au nom du marché.

http://www.amazon.fr/Nous-voulons-tous-mourir-dignit%C3%A9-ebook/dp/B00BSR8HKY/ref=sr_1_3?ie=UTF8&qid=1385284710&sr=8-3&keywords=hennezel

Partager cet article
Repost0

La vieillesse est encore de nos jours accompagnée de son lot de handicaps

Publié le par Papi

La vieillesse est encore de nos jours accompagnée de son lot de handicaps

On peut trouver dans la presse quantité de publicités pour des produits censés vous donner vigueur et santé à tout âge et éloigner votre crainte de vous retrouver un jour physiquement diminué. De leur côté les gérontologues ont longtemps espéré que la recherche avancerait dans ce domaine mais leurs espoirs ont été déçus.

L’université de San Francisco a étudié les handicaps physiques affectant la population au cours des deux dernières années de vie. Le Dr Smith, directeur de la recherche et spécialiste en soins palliatifs écrit : « La recherche en gériatrie a été très active, si nous pouvons retarder ou diminuer les handicaps la grande majorité des personnes âgées devra tout de même vivre avec des handicaps divers pendant les dernières années de leur vie ».

Les femmes seront particulièrement touchées. Une femme qui décède à 80 ans a été handicapée plus longtemps qu’un homme qui décède au même âge. Elles courent davantage le risque d’être touchées par la dépression, l’arthrose, l’ostéoporose. Elles ont moins de ressources sur le plan financier. Elles sont souvent seules alors que les hommes ont leurs épouses pour s’occuper d’eux.

Le tableau est pourtant moins sombre qu’on ne pourrait le craindre : les personnes âgées conservent souvent une certaine faculté d’adaptation. Pour la majorité d’entre elles, l’important est de ne pas souffrir, de ne pas se retrouver isolées, d’avoir de l’estime pour soi, une certaine indépendance.

Une interrogation du Dr Covinsky, co-auteur de l’étude, sert de conclusion : « Doit-on s’apitoyer devant une personne qui se déplace en fauteuil roulant ou se réjouir de voir qu’elle a conservé un bon moral et toute sa vivacité d’esprit ? »

Sources :

- Article du New York Times : http://newoldage.blogs.nytimes.com/2013/07/08/high-disability-rates-persist-in-old-age/?emc=tnt&tntemail0=y

- Disability During the Last Two Years of Life July 8, 2013

http://archinte.jamanetwork.com/article.aspx?articleid=1710125

- Quality of Life in Late-Life Disability: “I Don't Feel Bitter Because I Am in a Wheelchair”. Journal of the American Geriatrics Society Volume 60, Issue 3, pages 569–576, March 2012

http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/j.1532-5415.2011.03844.x/abstract

Partager cet article
Repost0