Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Loi et vie privée : un mariage récent

Publié le par Bernard Pradines

La caractéristique commune de nombreuses lois nouvelles est de se préoccuper de notre vie privée : IVG, contraception, violences familiales faites aux vieux, aux femmes et aux enfants, mariage pour tous, euthanasie, suicide assisté, relations sexuelles tarifées, etc.

Il s'agit d'un phénomène relativement nouveau qui tend à régir notre vie quotidienne. Il convient donc d'essayer de comprendre si, sous des aspects de protection et de respect de la volonté des personnes, ne se cachent pas des motivations moins honorables telles que des soucis d'économie envers les plus vulnérables d'entre nous.

C'est donc à une mise en garde qu'il me semble urgent de procéder dans le domaine de l'euthanasie et du suicide assisté, tant l'humeur actuelle me semble dangereuse. Pour résumer : "si vous vous sentez inutile, coûteux, à charge, de trop, vous pourrez vous effacer vous-même. On vous y aidera si nécessaire."

Discours terrible quand on a entendu plus de mille personnes venues finir leur vie en soins de longue durée. Discours appuyé par exemple par des films qui oublient la dimension de l'accompagnement au profit d'un individu condamné à gérer sa mort.

A mon sens, certains cas exceptionnels, très délicats, ne justifient pas une modification de la loi qui sera toujours incapable de régler ces situations. Par contre, nous savons à quel point une autorisation peut être perçue comme une approbation voire un encouragement.

Sur le sujet des personnes âgées, se reporter à :

http://free.geriatrics.overblog.com/2013/11/fin-de-vie-faut-il-changer-la-loi.html

et bien sûr à :

http://www.laffont.fr/site/nous_voulons_tous_mourir_dans_la_dignite_&100&9782221136423.html

Partager cet article
Repost0

Lois, personnes âgées vulnérables et vie privée

Publié le par Bernard Pradines

Lois, personnes âgées vulnérables et vie privée

Par les temps qui courent, riches en lois et projets de lois concernant la vie privée, une réminiscence d’autres débats se fait jour : surtout ceux concernant l’IVG et le mariage pour tous. Pourtant, tout n’est pas comparable. Pour ma part, je suis étonné par une contradiction : d'une part la lucidité du rapport entre le marché et la prostitution qui amènerait à pénaliser le « client » pour la marchandisation du corps féminin. D'autre part, l'absence de discernement de la relation entre le marché et l’officialisation éventuelle du suicide assisté et de l'euthanasie, situation qui encouragerait insidieusement les personnes « inutiles » et « coûteuses » à bien vouloir nous quitter de leur propre chef.

Un risque que Marie de Hennezel décrit admirablement dans son dernier ouvrage. Il est vrai que le lien est moins évident dans ce dernier cas, ou plutôt moins direct que dans le domaine de la prostitution. Intéressant aussi de pointer que le législateur se préoccupe de plus en plus de la vie privée au nom de l'autonomie de l'individu. Avec l'aspect positif inhérent aux soucis pour la protection de la personne. Mais souvent avec la cécité sur le fait qu'il ne s'agit que d'une maigre défense face à l’abandon de l'individu à son sort dans un monde qui le nie au nom du marché.

http://www.amazon.fr/Nous-voulons-tous-mourir-dignit%C3%A9-ebook/dp/B00BSR8HKY/ref=sr_1_3?ie=UTF8&qid=1385284710&sr=8-3&keywords=hennezel

Partager cet article
Repost0