Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

J’aimerais cuisiner pour lui mais il n’aime rien !

Publié le par Papi

J’aimerais cuisiner pour lui mais il n’aime rien !

Un texte proposé par Papi, spécialiste en observation et traduction de publications venant des Etats-Unis et du monde anglo-saxon en général. Une origine que ce texte trahit par certains côtés. Des considérations qui seront bientôt datées du fait de l'évolution actuelle des rôles dans la famille.

Cuisiner peut être un plaisir aussi bien qu’une corvée et une source de conflits quand un convive n’apprécie jamais vos efforts.

Le site caring.com propose 6 suggestions :

- Demandez à votre éternel insatisfait ce qu’il aimerait manger, ce qu’il ne veut pas manger, et pourquoi. On trouve souvent à la base de cette opposition le besoin d’affirmer son indépendance. En abordant le sujet, vous lancez la balle dans son camp et le faites participer à la prise de décision. Choisissez un moment favorable, en milieu de journée, surtout pas pendant le repas si la situation est tendue. Une liste des plats appréciés et détestés peut être élaborée en commun.

- Préparez ensemble le menu de la semaine. La présence d’un plat apprécié sur la liste en fera accepter un autre qui l’est moins.

- Demandez à votre grand difficile de vous aider à préparer le repas. Sa participation conduit à une responsabilité, il sera moins porté à critiquer ce qu’il aura en partie préparé.

- Soignez l’ambiance. Se croire sur un champ de bataille n’ouvre pas l’appétit. Mettez la table avec soin. Soignez la présentation. Ajoutez de la conversation, un fond musical, la télévision de temps à autre. On peut manger mécaniquement tout en regardant l’écran.

- Jouez sur la nostalgie. La cuisine d’antan était meilleure, faites-vous raconter en détail. Vous pourrez vous risquer à copier de votre mieux.

- Allez de temps à autre au restaurant ! Le menu permet de choisir, et offre une occasion à votre délicat d’affirmer son indépendance. De plus si contestation il y a, elle sera plus discrète.

Sources : http://www.caring.com/articles/secrets-to-pleasing-a-picky-eater

http://www.caring.com/articles/tips-and-tricks-for-pleasing-picky-eaters

Publié dans repas, consentement

Partager cet article
Repost0

Promesses et vocabulaire

Publié le par Papi

Promesses et vocabulaire

Vous aidez une personne âgée ? Surveillez votre vocabulaire, certains mots vous engagent peut-être au-delà de vos possibilités.

- Évitez l’absolu : toujours, jamais. « Je ne te mettrai jamais en maison de retraite ». Les situations peuvent évoluer, mieux vaut rester flexible. Remplacez plutôt par : « on te donnera les meilleurs soins possibles ».

- Je devrais faire ceci, j’aurais dû faire cela. « Si je n’avais pas refusé il ne serait pas fâché contre moi ». Ne placez pas la barre au-dessus de vos possibilités, vous risquez de culpabiliser ensuite. Ne ressassez pas le passé, contentez-vous de vous concentrer sur ce que vous êtes en mesure de faire.

- Ça ne me gêne pas, je veux bien. « Je veux bien m’occuper d’elle tous les dimanches ». Entraînez-vous à dire non. Quand la situation l’exigera, ce sera de plus en plus facile pour vous. Tout le monde sait que vous avez un grand cœur, beaucoup auront tendance à en abuser.

Source : Words Every Caregiver Should Avoid http://www.caring.com/articles/words-caregivers-should-avoid

Publié dans aidants

Partager cet article
Repost0