Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

De la Rome antique à Wuhan. L’histoire, un perpétuel recommencement ?

Publié le par Louis Lacaze

De la Rome antique à Wuhan. L’histoire, un perpétuel recommencement ?

De 192 à 180 ans avant J.C., la ville de Rome a été frappée par une pandémie qui pouvait tuer jusqu’à 2000 personnes par jour. Le microorganisme responsable n’était pas celui de la peste mais plutôt un ancêtre de celui de la variole qui peut être transmise par l’animal. Si les Romains ont soupçonné les armées d’avoir rapporté l’agent de contamination de leurs campagnes lointaines, les historiens pensent qu’il a dû suivre une des routes de commerce très actives vers l’Afrique de l’Est, le Moyen-Orient, la Chine et l’Inde.

Etablir un parallèle entre l’époque romaine et la pandémie de Covid-19 pourrait paraitre futile si l’on oubliait le rôle humaniste que joue l’histoire. Nous sommes des êtres humains, nos sensibilités, nos peurs se retrouvent dans les descriptions d’évènements passés. Au XXIème siècle, les cadavres ne sont plus abandonnés dans les rues mais rangés dans des camions frigorifiques à New-York. Encore aujourd’hui les malades peuvent mourir seuls dans les EHPAD et les hôpitaux. Les Romains souffraient de ne plus pouvoir respecter les cérémonies accompagnant les obsèques, maintenues chez nous mais avec une assistance réduite. Ce non-respect des rites a causé des traumatismes douloureux et durables.

Une deuxième leçon est à retenir : la santé humaine peut se retrouver affectée par le règne animal. Plus la population augmente, plus elle se déplace, plus elle court le risque d’entrer en collision avec des facteurs contaminants.

Une troisième leçon sera une celle de la modestie. Nos moyens techniques, supérieurs à ceux des Romains, ne nous ont pas permis de découvrir où et quand la pandémie a commencé, ni comment la juguler. Comme à Rome, elle nous a frappés quand la vie économique atteignait des sommets. La croissance économique de Rome et son expansion militaire ont décliné pour ne jamais se redresser, qu’en sera-t-il de notre économie mondiale ?

L’Histoire nous permet de nous identifier aux malheurs, aux espoirs et aux erreurs de nos prédécesseurs. Espérons que leur expérience nous sera bénéfique, De nombreux virus ou microbes actuels sont récents à l’échelle humaine, ne datant que de quelques siècles ou millénaires. La liste ne peut que s’allonger.

Publié dans Covid-19

Partager cet article
Repost0

2020, une année perdue pour les grands-parents

Publié le par Louis Lacaze

2020, une année perdue pour les grands-parents
2020, une année perdue pour les grands-parents

Le strict confinement des personnes âgées en 2020 a été particulièrement douloureux pour les grands-parents privés de tout contact avec leurs petits-enfants ; il a pu altérer leur santé mentale et physique. En 2021 la vaccination va mettre, du moins partiellement, un terme à cette épreuve.

Ne pas voir un bébé grandir représente pour eux une perte irréparable. L’évolution est rapide, les photos et la représentation sur un écran ne peuvent pas apporter la joie d’un contact physique direct ; ces moments sont perdus à jamais pour un grand-parent qui sait que son temps de présence dans la famille est limité par l’âge. Plus grands, les enfants n’ont pas eu l’occasion de communiquer avec Papy et Mamy, de partager avec eux leurs jeux, les moments importants de leur vie tels que la souris qui emporte leur première dent de lait, l’entrée à l’école, au collège.

Les psychologues se montrent rassurants en soulignant que les enfants ont de grandes capacités d’adaptation et sauront très vite accorder une grande place aux grands-parents dans leur quotidien, naturellement encouragés pour cela par les parents.

Source :

Publié dans Covid-19, famille

Partager cet article
Repost0