Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une protection sans faille ?

Publié le par Bernard Pradines

Bon dimanche à tous

Une protection sans faille ?

Publié dans Covid-19

Partager cet article
Repost0

IEC et ARA2 : faut-il les arrêter ?

Publié le par Bernard Pradines

IEC et ARA2 : faut-il les arrêter ?

L’hypertension artérielle (HTA) est un facteur de risque reconnu de gravité de l’infection à SARS-CoV-2. Reste à faire la part entre l’HTA elle-même et les traitements antihypertenseurs qui pourraient être eux-mêmes délétères. Ainsi, une grande interrogation subsiste sur l’innocuité des inhibiteurs de l’enzyme de conversion (IEC) et des antagonistes des récepteurs à l’angiotensine de type 2 (ARA2) du fait de leur interférence possible sur le site de fixation du SARS-CoV-2 : l’ACE2 dont ces thérapeutiques augmentent l’expression. Or il s’agit de thérapeutiques très souvent prescrites contre l’HTA.

 

Une étude chinoise publiée le 4 avril 2020 apporte sa brique à l’édifice.

 

Elle porte sur 126 patients COVID-19 ayant une hypertension dont 43 sous ARA2/IEC. Le groupe ARA2 / IEC avait des concentrations plus faibles de CRP (p = 0,049) et de procalcitonine (PCT, p = 0,008) par rapport au groupe recevant d’autres antihypertenseurs. Une proportion plus faible mais non significative de patients critiques (9,3% vs 22,9%; p = 0,061) et un taux de mortalité plus faible (4,7% vs 13,3%; p = 0,216) ont été observés dans le groupe ARA2 / IEC que dans le groupe non-ARA2 / IEC.

 

Bien que ces données appellent des études plus vastes, elles renforcent les recommandations actuelles des sociétés savantes : ne pas interrompre les IEC et les ARA2, même si l’on ne doit pas initier un tel traitement dans l’état actuel des connaissances.

 

Sources : 

Partager cet article
Repost0